Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 13 août 2019

apprendre le plateau de Millevaches

à Mau, vieux compagnon
d'errances marines
à Sylvie, sa compagne
qui partage si bien sa passion d'herboriser

Milevaccua.JPG


Quand, à neuf cents mètres d'altitude, sur le plateau de Millevaches*, ayant plongé dans la tourbière du Longeyroux, aux sources spongieuses de la Vézère, y ayant admiré le voisinage — un quasi cousinage — de la commune bruyère violette — dite Erica Cinéréa — et de la callune rose pâle — dite Calluna Vulgaris — le voyageur âgé se surprend à rêver d'un mouillage à Houat, sur Tréac'h Salus... afin d'y respirer, à la tombée du jour, l'odorante Immortelle des dunes — dite Helichrysum stoechas.

Er Salus 2.jpeg
                                                                                                   © Nicléane

 

*Millevaches : au diable l'histoire d'un troupeau de bovins abandonné à Satan par une paysanne effarée par l'orage, retour à une étymologie branlante entre latin ou gallo-romain qui évoque par ce "melo vaccua" un espace vide ou un millier de riens ou quand s'y ajoute une origine celte, "mille batz", les mille sources.

Écrire un commentaire