Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La reine Baoulé

Pokou la reine Baoulé surgit

le fils renaît du Fleuve

et Tu avances  Antilope royale
sous le rougeoiment des flamboyants
                                           
Ama
nuit vivante à nouveau                                             
nuit qui jailllit
nue et lisse
nudité Femme             
tu allumes le grand rire orgiaque

Ô tornade de chair

ton Corps anime la nuit                                                        
de lueurs

 Ama

tes Hanches balancées                 
aux cadences du tam-tam

ta Voix d’entrailles
parsemant d’étoiles
l’inextricable enchevêtrement des lianes.
                                                                                  

Écrit par grapheus tis Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.