Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

réécrire


gommé raturé corrigé jeté
poubelle
refaire recopier abandonner reprendre
sculpter ciseler copier coller glisser déposer
affiner peaufiner figer

travailler le confus le magma le complexe

mais qu’aura donc été l’écriture si j’écris la réécriture ?
 
Dans la trace première des mots, de mes mots,
je suis encore seul dans la liberté de mes espaces mentaux,
ainsi

« L’homme, quand s’éteignent ses paupières, pour lui seul allume
ses flambeaux »*

Ré-écriture, surgissement de l’autre
charnière et tension de ma parole et de ma langue

ma parole
comme cri
larme
souffle
délire
rire
geste

de ma nécessité vitale

ma langue
comme cadres
règles
rigueurs

de mes nécessités sociales

harmonie de mes déchirures                                



30 mai - 30 Octobre 1996



*Héraclite d'Éphèse, fragment 29.

Écrit par grapheus tis Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.