Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 06 octobre 2016

Georges Balandier disparu des sentiers mondiaux

L'homme qui me permit d'alléger mon "orientalisme" juvénile pour m'engager sur les sentiers d'un "africaniste" autodidacte, avec l'accompagnement combien précieux et tout autant chaleureux de quelques femmes - Ama, Rabéa - et hommes d'Afrique, Bruno Kwamé, Si Salah Boulanouar et d'autres.

Sa mort me rapproche d'Adrian Adams, disparue en 2000, tout à la fois Écossaise et Soninké, anthropologue rencontrée sur les rives du fleuve Sénégal, à la fin des années 90.


Que les routes qu'ils ont foulées gardent mémoire de leurs pensers.

À Gabarret, dans les Landes d'Armagnac, autre pays pour moi où je suis tout autant l'Étranger  et ça ne me déplaît point.

Écrire un commentaire